Economie

 
panneaustation Selon le dernier recensement, Saint-Valérien comptait, au 8 mars 1999,1 564 habitants sur 2 174 ha au centre du plateau du Gâtinais en Bourgogne dont 52,85 % femmes et 47,14 % hommes.
La population active était de 675 personnes (43,83 %).Le taux de chômage atteignait 13,3 %, supérieur de 0,9 % par rapport à celui enregistré dans le département.

Aujourd’hui l’espoir d’une inversion de la courbe de l’emploi est envisageable grâce au développement de deux grandes zones d’activités par la Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne à laquelle appartient Saint-Valérien.

Ces zones d’activités de l’Aire de Villeroy, et €urologistic Paris Sud Yonne, devraient, dans un délai de quelques années, offrir quelques centaines d’emplois et amener des populations nouvelles désirant résider à proximité de leur lieu de travail.

Saint-Valérien offre toutes les commodités nécessaires au meilleur confort de résidence et pourra accueillir des nouveaux résidents. La municipalité met tout en oeuvre pour résoudre cette question d’accueil et trouver de nouveaux sites constructibles.

L’évolution dynamique en terme économique passe par l’accueil de familles jeunes qui vont faire contre-poids au vieillissement naturel de la population.

La situation de Saint-Valérien au centre du plateau du Gâtinais en Bourgogne, est particulièrement favorable. Saint-Valérien offre aux populations qui quittent actuellement Paris et l’Ile de France, une installation en région rurale qui apporte de multiples avantages.

La proximité de Sens qui est une ville très attrayante à tous les points de vue, et d’un triangle autoroutier permettant d’atteindre dans les meilleures conditions Paris, Lyon ou Marseille. Ces deux dernières destinations pouvant être aussi atteintes très rapidement et confortablement grâce au TGV.

Saint-Valérien bénéficie du développement économique que génère ce flux migratoire d’autant que ses habitants ont accès aux services que leur apportent les 80 professionnels qui travaillent sur le territoire communal : industriels, artisans, commerçants et professions libérales.

 

 

 

 Publié par à 17:35